Index du Forum

Des solutions vidéos, des tests, des previews, des infos et tout ce qui est indispensable aux gamers !
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Mes oeuvres littéraires !! ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le coin FTJ -> La Confrérie Créative
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nashy Lein


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2011
Messages: 103
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 13:32 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

Bon et bien je me présente brièvement, je m'appelle Nashy Lein, j'ai 24 ans et mon rêve se serait de voir la paix dans le monde et de pouvoir caliner des bisounours tous les jours...
Qui est-ce qui m'a préparé mes fiches ? Encore un coup de Murphy (je savais qu'après sa performance dans Rayman 3, je n'aurais jamais du l'embaucher -__-)
Murphy, c'est quoi ce discours de présentation ? Tu veux une diminution de salaire, c'est ça ? Déjà que t'es pas payé ! Bon alors maintenant tu me ramènes un discours convenable ou j'appelle les développeurs de Rayman 3, après le foutoir que tu as mis dans le jeu, ils ont des choses à te dire !!

Bon passons et reprenons la présentation maintenant que j'ai un discours en bonne et due forme !
Je m'appelle Nashy Lein, je suis un jeune amateur de jeux vidéos et je suis passionné d'écriture de tout type. Gags, délires, fictions, poèmes, etc...
Je vais vous laisser ici quelques unes de mes créations de temps en temps afin que vous puissiez critiquer mon travail (pas trop en mal sinon je vais pleurer ^^)

Et voici pour commencer mes poèmes :




Silencieux, et éphémère. Pour l'entendre,
Il faut écouter le souffle de la mort.
Elle est tapie dans l'ombre, tel un loup qui dort,
On sait qu'elle est là, mais on ne peut s'en défendre.

La vie, une lumière éblouissante qui s'efface,
Peu à peu. Puis un jour, il ne reste plus de trace.
De ton existance passée, une parcelle subsiste,
Dans le coeur des gens, pour que ton esprit résiste.

La vie n'est pas calme et merveilleuse
Son chant est saccadé et crescendo.
Celui de la mort est calme et doux comme l'eau.
La mort est trompeuse; la vie est bien plus mélodieuse.

La vie et la mort, ces deux mots forment une union.
Mais on ne peux entendre ces deux chants à l'unisson.
Vivre puis mourir, un cycle sans fin.
Un équilibre stable mais c'est notre destin !




Peinture d'un parfum tremblant d'été,
Aux senteurs délicieuses et colorées.
Arrière goût de fausseté, liberté éternelle ?
Un ciel piqué de nuages noirs, obscure aquarelle.

Rescapée de ce lieu funeste, une fleur
Grandit, s'ouvre puis s'épanouit.
De ses vives couleurs, tout s'en trouve ébloui.
Mais végétal fatal qui un jour se meurt...

Don précieux et immense,
Si important mais pourtant
Un éphémère instant qui se perd dans le néant,
Marquant la fin d'un cycle, rennaissant par la semence.

Perçant ce sombre présage, une lumière éclantante,
Rayonnante comme le char du Soleil
Et, poursuivant sa longue course flamboyante,

Lumière d'un astre qui marque la Terre et l'éveille.
Eclaire le sol de par son éclat,
Combattant les ténèbres tel un invincible soldat.





Lorsque le monde me montre sa noiceur éternelle,
Mon coeur se remplit de tristesse.
Ma vie qui continue, cette oeuvre traîtresse,
D'une ombre infinie, elle recouvre le Ciel.

Et voici, d'un air grand et imposant,
La lumière qui illumine ce moment,
Marquant le début de notre fin,
Combattant les Ténèbres, opposés par le destin.

Regardez notre monde, avec vos yeux et vos sens,
Sentez les Ténèbres qui parcourt l'air que l'on respire.
Et cela ne change, malgré la distance,
La Lumière se meurt dans nos coeurs, écoutez son soupir.

L'ange de la Nuit est celui qui est blanc,
Guidez-nous dans cet immense champ,
La force de croire à l'éclat du Jour, aide-nous, Gwenvael.
La Nuit est au-dessus de nos têtes, entends-nous, Noxael.

Malgré l'opposition entre ces deux éléments,
Fuyez les Ténèbres et regardez la Lumière,
Continuez de marcher, avancez droit devant.
La vie est ni noire ni blanche, elle est seulement éphémère.





Que pensez-vous ? Que pensez-vous ?
Penser à quoi, que pensez-vous de Nous ?
Nous sommes seuls et pourtant liés.
Par ce lien solide et invisible : l'amitié.

Demandez vous ! Demandez NOUS !
Se sentir seul est synomyme de douleur.
Sentez-vous être la Triforce d'un tout,
Ces trois triangles d'or sont signe de splendeur.

Répondez-leur ! Répondez-leur !
Ecoutez ceux qui pensent que l'amitié réunit les faibles,
Mais ce sont EUX les faibles,
Ne pas avoir d'ami, n'est-ce pas un grand malheur ?

Regardez-vous ! Pensez à vous et répondez moi !
Préférez vous rester seul ou avoir des amis ?
Être dans le coeur des autres, leur donner une partie de soi !
Songez-y et croyez en ce lien qui nous unit !
Rejoignez NOUS !




La lumière du jour perçait l'horizon,
Une douce lumière dans le ciel, s'éveille,
Le souffle du vent m'évoque une chanson
Lointaine et disparue aux mille merveilles.

Parfum de liberté flottant dans l'air,
Odeur merveilleuse qui m'entoure
De son aura pleine d'amour.
Moment immortel et éphémère...

Le jour est la nuit
Dans ce paysage étrange et magnifique.
Je me demande encore si cette vision est réele ou onirique.

L'eau, fraîche et tranquille, perlait mon front ébloui
D'un vif éclat luisant dans l'obscurité mourante.
Au creux du jour naissant, je contemplais la lumière latente.




Goutte d'encre ou flot de larmes ?
Griffure profonde, marque de ma tristesse
Et pourtant rien ne t'alarme.
Ne vois-tu pas les rivières ruisselantes de ma faiblesse ?

Rose noire qui transperce mon coeur,
Ta robe de pétales, chère beauté ténébreuse
N'est qu'un voile, un tissu rapiécé sur ma douleur.

Or, mes pensées ne sont guère plus joyeuses.
Mon esprit, la cible d'une épée de Damoclès...
N'entends-tu pas mon cri de détresse ?

Sentiment destructeur aux lames acérées :
Blessant de tes lourdes et terribles armes.
Seul le temps me permettra de te résister.
Goutte d'endre sur un flot de larmes...



Bon après les quelques poèmes que j'ai écrit, il y en aura d'autres je pense, voici le moment tant attendu. Je vais maintenant poster mes fic ici même. Avant que vous puissiez les lire, je voudrais ajouter une chose. Si vous souhaitez que j'écrive un poème ou une nouvelle sur un thème particulier, faites m'en part par MP ou dans un post sur ce sujet.
Voilà, je vous présente maintenant mes fics.






Petit commentaire : Cette fic est laissé à l'abandon pour le moment mais si vous me laissez des messages positifs sur cette histoire pour que j'écrive une suite et bien je la continuerais.


Prologue de la destruction :

2008, la fin de l'année. Une jeune fille regardait la télévision avec ses parents dans un appartement modeste. Quelques meubles un peu partout et une vieille télévision couleur sur un meuble qui ne semblait pas supporter le poids de cette grosse machine. Les murs étaient décorés à l'aide de vieilles photos et un vieux tableau qui désignait une guerre imaginaire. C'était la maison de Tenja, une jeune fille de 17 ans dont le prénom d'origine lointaine signifiait Apocalypse dans un langue antique à présent oubliée. Elle fixait la Tour Eiffel qui était illuminée à l'écran avec une indifférence totale. Ses parents semblaient joyeux de passer en 2009 mais pour elle, ce n'est qu'un jour comme les autres. Mais le 1er Janvier 2009 annonçait un changement pour le moins spectaculaire du monde tel que les gens de cette époque le connaissait.
Tenja se réveilla le lendemain dans son lit, un matelas assez dur sur un sommier tout aussi confortable. Il fallait faire avec la pauvreté de sa famille, elle n'était plus une enfant incapable de comprendre les problèmes d'argent. Elle quitta sa chambre, petite pièce avec une unique fenêtre qui donnait sur un jardin et une armoire où se trouvait tous les objets qui lui appartenait. Elle prit une douche dans un baignoire de fortune et s'habilla avec un chemise et un jean taille basse. Et oui, les filles s'habillent en garçon en 2009. Elle avait du temps pour elle car on était dimanche et la jeune fille n'avait donc pas cours.
Elle descendit dans le jardin de la maison et s'étendit sur l'herbe dans l'ombre d'un grand chêne millénaire. C'était l'un des ses rares moments de détente et Tenja avait appris à en profiter pleinement. Seulement aujourd'hui rien n'allait se passer comme prévu pour la jeune fille. Le garçon des voisins, un petit plaisantin qui détestait Tenja depuis que cette dernière été venue s'installer dans le quartier, s'approcha de la jeune fille et s'adressa à elle :

- Alors, la bonne à rien ! Tu es seule ! Comme c'est dommage ! Moi je vais chez mon ami, il vient d'avoir un jeu super sur sa console ! Mais tu es tellement pauvre que tu ne dois pas savoir ce qu'est une console ! dit le jeune garçon dans un ton moqueur.

Tenja était une fille calme mais elle détestait se faire importuner de la sorte. Elle se leva et partit faire un tour dans le centre-ville tout en bousculant le garçon qui tomba sur le bitume.
La ville où Tenja vivait était à l'extérieur de la banlieue parisienne. Elle se sentait être en pleine campagne car le paysage de la ville était clairement rural. En effet, cette ville ne cherchait pas à se développer.
Après avoir marché sans but précis dans les rues, laissant ces jambes la guider. Elle se retrouva dans un champ qu'elle connaissait bien et enjamba la barrière. Mais manque de chance, elle se prit le pied dans une poutre en bois et s'écroula tête la première dans la terre. Elle remarqua alors une étrange bague qui était coincé entre deux brindilles. Si Tenja n'était pas tombé, elle ne l'aurait jamais remarqué. Elle la récupéra et la scruta attentivement. C'était une bague en argent assertie d'une émeraude très claire et très brillante. L'adolescente se permit de mettre la bague à son doigt et cette dernière s'y logea facilement. On aurait pu penser que la bague lui était destiné tellement elle était faite pour épouser le contour de son index droit.
Tenja se releva et vit que la pierre couleur verte brillait au soleil qui était haut dans le ciel. Elle continua à courir dans le champ vers un grenier (lieu où on entrepose le grain, pas la plus haute pièce d'une maison) qui était constuit autour d'immenses champs de maïs. Plus on se rapprochait de la bâtisse, plus on remarquait les fissures et la dureté du temps qui avait frappé les lieux.
La jeune fille entra dans le bâtiment et vit un étrange spectacle. Son ami, l'agriculteur, qui d'habitude utilisait sa moissoneuse pour récupérer les épis de blés à cette époque de l'année, était encore à l'intérieur de la maison. Il était assis sur le sol, les yeux fermés, dans un carré tracé à la craie avec des symboles qui illustraient les côtés de cet étrange quadrilatère. Il y avait quelques bougies allumés, une pour chaque sommet du carré. L'homme était torse nu, vétu d'un simple pantalon de toile et des chaussures qui semblaient avoir été utilisé par trois générations différentes, semblait loin du monde, perdu entre l'ailleurs et l'infini. L'agriculteur avait la quarantaine selon Tenja mais il semblait beaucoup plus jeune lorsqu'elle le regardait actuellement. Toujours les yeux fermés et de dos à Tenja, il se mit à parler :

- Alors, le moment est venu !! Tenja, tu... , il prit une profonde inspiration pour se ressaisir mais la crainte se sentait dans sa voix, tu...es le Signe !! Tu es l'Anonciatrice ! Je ne peux pas laisser ce monde mourir à nouveau, puis plus faiblement, je suis désolé, Tenja !!!

- Qu'est ce que tu racontes ? Marcus, explique-moi !!! C'est quoi cette histoire de Signes et Anonciatrices ?

Sans répondre, il se releva comme si l'air avait soulevé l'homme pour le relever. Les bougies s'étaient éteintes alors qu'il n'y avait pas un souffle de vent dans la grange. Il leva la main et un cube apparut dans la main de Marcus. Il le lança vers Tenja et il explosa au contact de la jeune fille. Elle s'écroula sur le sol, inconsciente mais son esprit semblait encore dérivé dans le grenier. Elle sentit une chaleur anormale et vit alors l'esprit de Marcus lui transmettre des mots. Elle comprenait ce qu'il disait et arrivait à communiquer sans pourtant lui parler réelement.

- Tenja, la bague que tu portes est très dangereuse, elle apporte la preuve que tu possèdes le Signe ! Tu dois accomplir ta destinée pour que les Xorfs perdurent dans notre monde. Je compte sur toi, je peux répondre que à quelques unes de tes question, mon temps est compté maintenant que tu t'es éveillé à la " réalité ".

- Je ne comprends rien du tout !! D'abord comment peut-on parler sans émettre de sons ? De plus j'ai l'impression que mon esprit a été dissocié de mon corps comme si j'étais...morte !

- Je t'explique, répondit l'esprit de Marcus, en fait j'ai lancé un sort de distortion sur toi, cela a provoqué une brève séparation entre le corps et l'esprit que j'ai piégé dans cette pièce grâce à un rituel puissant. Ne t'inquiètes pas, ton esprit réintrégrera ton corps lorsque le sort sera brisé.

- Je comprends de moins en moins ton charabia !! Et tu dis que je possède le Signe ! Qu'est-ce que cela signifie ?

- J'ai encore le temps de t'expliquer cela, je pense. Vois-tu la bague que tu portes à ton index ? Une vieille prophétie raconte qu'une jeune fille portera cette bague et elle réanimera un fléau passé qui détruira le monde mais elle seule, pourra le sauver, détruire le monde pour le faire renaître ! Tu es cette fille, tu es l'Anonciatrice et tu dois possèder le Signe !

- Et qui sont les Xorfs ? Je n'ai rien compris de ce que tu as dis à propos de cela ? Marcus ? Marcus !!

- Je ne peux plus te répondre, mon temps est enfin venu !! J'ai vécu plusieurs siècles pour révéler ce que je devais dire à l'Anonciatrice ! Sache que je me nomme en réalité, Marp. A bientôt, Tenja !

La présence de Marcus ou Marp avait disparu et l'instant d'après, Tenja se réveilla dans la grange. Elle avait sûrement rêvé et le cauchemar était fini maintenant. Malheureusement, elle vit le corps de l'agriculteur vieillir peu à peu jusqu'à partir en poussière. L'instant d'après, la pile de grain qui recouvrait une partie considérable de la pièce disparut comme par enchantement pour révéler une trappe qui semblait bien plus ancienne que le grenier ou les monuments de la région. Elle comprit que son cauchemar était bien réel et même qu'il ne venait que de commencer.
D'un pas incertain, elle avança vers la trappe qui refusa de s'ouvrir lorsque Tenja posa sa main sur la poignée de fer. Au bout de quelques minutes, elle s'assied sur le sol, visiblement déçu qu'il ne se passait rien. Lorsque la pierre verte se refléta sur la trappe, d'étranges symboles se dessinèrent sur la trappe de bois. Un rayon touchant un astre, il semblait irradier puis s'ouvrir en laissant une trainée sombre. Les symboles n'aidaient pas Tenja puis la bague toucha un rayon de soleil qui se fragmenta en une dizaine de lumières vertes en passant dans l'émeraude. Instinctivement, elle plaça les rayons sur la trappe et les symboles s'illuminèrent puis la trappe disparut laissant place à un large tunnel.
Tenja ne savait pas pourquoi elle agissait ainsi, pour respecter l'agriculteur ou satisfaire la curiosité qui montait en elle ? Peut-être les deux, mais c'était d'un pas incertain qu'elle s'engouffra dans le tunnel taillé dans la roche. Les contours de la grotte n'étaient pas naturels mais les entailles et les formes des parois ne pouvaient pas être formés par l'action de l'Homme. Le conduit semblait s'enfoncer de plus en plus dans les profondeurs de la Terre jusqu'à ce que le sentier prit une inclinaison de plus en plus horizontale.
Elle arriva vers une stèle avec une sphère noire qui était posée sur un étrange piédestal. Une plaque était placé près de la sphère et Tenja remarqua que les inscriptions lui étaient inconnues mais elle les lues à haute voix sans aucun problème.

" Toi, l'Anonciatrice qui va devoir accomplir ta destinée. Sache que le monde est fragile et a besoin de ton aide ! Il faut libérer le fléau sur le monde pour mieux le sauver ensuite. Mais le processus sera lancé et seul, le Signe peut l'arrêter. Un choix s'impose à toi, soit activer la Sphère maudite, soit retourner d'où tu viens et laisser le monde se détruire. Mais sache que si tu actives la stèle, tu ne seras plus qu'une Ombre de ce monde corrompu. Le Gardien a confiance en toi, alors accomplis ton destin ou meurs. Le Signe est en toi, tu dois écouter sa voix pour mener à bien cette quête. Mais tu ne seras pas seule pour réussir... "

Tenja prit peur et commença à faire demi-tour mais ses jambes refusaient de bouger. La bague s'était mis à rayonner d'une couleur verte éclatante et la jeune fille tourna la lumière vers la sphère. Elle devait accomplir son destin, une raison inconnue l'avait poussé à faire ce qu'elle venait de faire. La Sphère s'ouvrit et une fumée noire sortit de cette dernière recouvrant le sol. Tenja tomba au sol puis disparut comme si un sort avait été jeté sur elle. L'étrange fumée monta jusqu'au ciel et le monde devint noir, les gens semblaient subir une tranformation inconnue. Les maisons furent transformées par ce fléau qui gagnait en puissance. Le Soleil prit alors une couleur grise et éclaira le monde de cette couleur.
Eterna avait envahi le monde, tel était le nom de ce fléau maudit.
Mais tout n'etait pas perdu...

Chapitre 1 : Renouveau et destruction.


Deux jours plus tôt, un adolescent rentrait chez lui. C'était un jeune américain, blond avec les cheveux coupés courts. Ils avaient les yeux verts émeraude. Jeff était âgé d'une quinzaine d'années et était le fils d'un grand PDG multimilliardaire. Dans son regard vert brillant, on pouvait déceler une part d'innocence comme chez les enfants. Comme tous les enfants de riche, il était capricieux et autoritaire. Le jeune garçon fréquentait un lycée privé dont le prix était extraordinaire.

Jeff était sur la route pour rentrer lorsqu'il aperçut une bijouterie. Voulant impressionner ses camarades par une nouvelle bague hors de prix, il demanda directement au bijoutier ses oeuvres les mieux réussies. Ce dernier lui rapporta immédiatement un petit coffret en bois fermé par une serrure dorée. Le vendeur sortit la clé et déverrouilla la boîte. Pour une personne normale, n'importe laquelle des bagues présentes à l'intérieur aurait provoqué un immense émerveillement. Pourtant l'adolescent restait de marbre face au spectacle d'or et d'argent et finit par hausser les épaules.
Le vendeur remarqua alors la déception de son client et comprit rapidement qu'il risquait de passer à côté de l'affaire du siècle. Il réfléchit longuement et finit par demander au jeune garçon de l'attendre.

Le bijoutier fonça alors devant une porte où était placardé une petite affiche : "Bijoux invendables". Il n'hésita pas et ouvrit la porte, se dirigeant d'un pas décidé vers un des étalages. Il s'arrêta alors devant un petit étui qu'il ouvrit pour en vérifier son contenu.
La petite boîte contenait une magnifique bague qui ne méritait pas d'être entreposé dans ce lieu. Elle était en argent avec des gravures dorées qui représentaient des symboles incompréhensibles. L'anneau était asserti d'un rubis rouge vif. Le vendeur hocha la tête et ferma l'étui qu'il retourna présenter à Jeff. Le jeune garçon resta stupéfait, les yeux brillants, devant la bague. Il essaya tout de suite la bague qui se glissa parfaitement à son index droit. Le vendeur en resta bouche bée. En effet; le bijoutier avait essayé de vendre cette bague à de nombreuses personnes mais l'anneau se montrait toujours trop petit. Le vendeur avait même essayé d'aggrandir le diamètre de la bague quitte à l'abîmer un peu, elle reprennait son apparence initiale et restait invendable.

Pourtant Jeff l'avait glissé à son doigt sans problème. Le jeune garçon l'avait adopté et demanda le pix au vendeur. Ce dernier lui proposa un prix exorbitant mais cela fit sourire le jeune américain. Il paya à l'aide d'une carte de crédit et sortit la bague rouge à son doigt.

La veille de la libération du fléau, James était chez ses grands-parents. Fils d'une famille modeste, il était bruns avec les cheveux qui touchaient sa nuque. Il avait les yeux bleus. Il mesurait aux alentours de 1m40. Le jeune garçon avait l'habitude de passer ses week-end avec ses grands-parents. Il en profitait surtout pour lire et explorer le vieux grenier poussiéreux de la maison.

Ce jour-là, il était aussi monté dans le grenier à la recherche d'un quelconque objet intéressant. La petite pièce contenait beaucoup de cartons, de tableaux et des vêtements usagés. Il n'y avait pas de fenêtres et la seule source de lumière était une petite ampoule. L'enfant brun aimait déballer tout ce qu'il trouvait pour découvrir une vieillerie intéressante au milieu des autres babioles poussièreuses. Il commença par ouvrir les cartons mais fut rapidement déçu de découvrir que des vieilles affiches. Puis comme à son habitude, il enfilait les vieux manteaux qui traînaient dans le grenier. Tous les manteaux étaient trois fois plus grand que lui mais cela ne le dérangeait pas le moins du monde. En attrapant une veste miteuse, James aperçut alors une vieille malle en bois qu'il n'avait pas remarqué jusque ici. Poussé par sa curiosité, le jeune garçon l'ouvrit si rapidement que les gongs cassèrent et que le couvercle lui resta dans la main. Il s'empressa de se débarasser du morceau de bois et de renverser la malle pour la vider de son contenu. Le jeune anglais n'avait rien trouvé d'intéressant et se préparait à sortir lorsqu'il trébucha sur une veste. Il finit le nez par terre et c'est alors qu'il remarqua une petite boîte en face de lui. Il la ramassa et se releva rapidement. Il entreprit alors alors d'ouvrir la boîte. Cette dernière contenait une très belle bague ressemblant exactement à celle d'un certain adolescent américain sauf que celle-ci était assertie d'un saphyr bleu clair.
James resta émerveillé devant les décorations qui entourait l'anneau d'argent puis il attrapa la bague et se permit de la mettre à son majeur gauche. Cette dernière était juste à la bonne taille et lorsqu'elle fut à sa place, elle se mit à briller faiblement d'une lumière bleue. Le jeune garçon ressentit alors une étrange sensation, comme un changement en lui. C'était comme s'il avait enfin accès à quelque chose en lui qui lui avait été interdit pendant tout ce temps. Il se sentait serein et totalement bien. Le jeune anglais garda alors la bague et décida de redescendre.

Pendant ce temps, aux Etats-Unis, Jeff était dans son lycée, pour une veille de Nouvel An, le lycée était ouvert exceptionnellement. Il montrait sa bague rougeoyante à tout ses camarades. Un des élèves de sa classe était jaloux du nouveau trésor de l'adolescent et décida de lui dérober. Le voleur n'avait fait que quelques mètres avec la bague qu'elle se mit à briller d'une lumière rouge avant de se dématérialiser sous le regard stupéfait du voleur. Instantanément, elle se rematérialisa au doigt de son propriétaire. Etonné par le phénomène et ne voulant pas attirer l'attention cette fois-ci, Jeff glissa rapidement sa main droite dans sa poche pour cacher sa bague.
Cette dernière luisait faiblement dans la poche de son possesseur.

Quelques heures avant la catastrophe, James était dans son lit lorsqu'il entendit le réveil près de son lit sonner. Il se frotta les yeux, maudissant son réveil brutal mais c'était le jeune anglais qui avait programmé cette machine de malheur la veille. Il devait rencontrer un de ses amis aujourd'hui. Il leva la main et fit un geste avec la main avant de vouloir frapper son réveil. Lorsque sa main entra en contact avec l'horloge, elle se démonta laissant tomber tous les rouages, les vis et les aiguilles sur le sol. Le jeune garçon fut automatiquement réveillé par ce qui vit de se passer devant ses yeux endormis. Il avait démonté un réveil rien qu'en le touchant. La bague qu'il avait à son doigt brillait faiblement.
C'était sûrement son imagination qui lui jouait des tours puis il quitta son lit.

A quelques milliers de kilomètres de là, une jeune japonaise était en plein travail. Avec le décalage horaire, au Japon c'était la fin de l'après-midi. Yam avait 20 ans, assez jolie avec les cheveux noirs. Elle avait les cheveux longs mais les attachait en queue de cheval. Elle n'avait pas de famille, elle avait été recueillie dans un orphelinat puis à l'âge de 16 ans, elle avait décidé de faire elle-même sa vie. La jeune femme travaillait dans une boulangerie et livrait le pain à domicile. C'était un travail difficile et éprouvant mais la jeune femme ne s'en plaignait pas, elle y était habituée. La japonaise avait fini sa livraison et par conséquent, sa journée de travail.

Elle habitait seule dans un petit studio qui coûtait la moitié de son salaire. Elle n'avait que peu d'amis et ils vivaient tous dans la campagne japonaise. Elle ne s'attendait donc pas à trouver un colis devant sa porte. Entouré de papier kraft, l'objet avait été emballé rapidement et peu soigneusement. Il n'y avait pas de cachet postal sur la boîte. Ce qui signifiait que le mystérieux destinataire la connaissait et savait où elle habitait, ce qui ne rassura pas Yam.
Elle attrapa le paquet et le secoua. Il ne contenait quasiment rien vu son poids. La jeune femme rentra chez elle, referma la porte et ouvrit le colis. Quitte à recevoir un objet, autant savoir quoi, pensa-t-elle.
Elle fut surpris que la boîte ne contienne qu'une petite bague en argent assertie d'un diamant blanc. Comme toutes les autres, elle était magnifique et tout était travaillé dans le moindre détail. La jeune japonaise décida de l'essayer et la glissa à son index gauche. Encore une fois, on aurait dit que la bague avait été conçu pour son doigt et une lueur blanche s'échappa de la pierre. Yam se sentit comme apaisée, quelque chose en elle venait de se libérer en elle et cela lui permettait de ressentir une sentation d'apaisement extrême.

Au même moment, en France, Tenja libéra un fléau destructeur sur le monde, ce qui eut pour effet la destruction pure et simple de la Terre actuelle. Les Hommes se transformaient en monstres ou en créatures inconnues. Les animaux devenaient encore plus bestial et plus sauvage. Le ciel devient gris, les nuages plus sombres que jamais et seuls 4 bagues illuminaient ce monde d'obscurité. L'une disparue, les autres furent transportés dans un autre lieu. Tout était prêt pour que la destinée s'accomplisse et que le Signe s'éveille...

Tenja se réveilla enfin, sa conscience fut tiré de sa torpeur. Elle se tourna pour regarder où elle se trouvait. Elle était sur le sol, une sol de pierre dur et froid avec des fissures marquant la sécheresse du sol. Etrangement, elle ne pouvait ressentir le toucher du sol. Elle ne sentait pas la salive dans sa bouche, ni la chaleur de son corps. Puis elle voulut se lever mais elle ne pouvait bouger. Son âme était enfermé dans la bague verte et son corps avait disparu. Elle avait subi la malédiction de l'Anonciatrice, elle se serait plus humaine après la libération du fléau. Son corps n'était plus, maintenant elle n'était qu'une âme emprisonnée dans une émeraude magique.

Autour de la bague verte se manisfesta un étrange phénomène. Une succession de couleurs se mélangèrent les unes aux autres jusqu'à que des rayons de couleurs se distinguent.
Un rayon bleu, puis un rayon rouge et enfin un rayon blanc. La bague verte commençait à briller fortement. Puis les lumières disparurent et on put aprecevoir trois personnes face à face. Jeff, James et Yam se jettaient des regards incrédules. Chacun d'entre eux étaient incapables d'expliquer comment ils avaient fini ici au milieu d'un endroit désert où il semblait n'avoir aucun moyen de survivre.
C'est ainsi que commença leur périple...




Pareil que pour Eterna, cette fic est laissée à l'abandon donc si vous voulez que je continue à l'écrire, il suffit de me le demander et je m'y remettrais peut-être. Voilà bonne lecture.

Chapitre 1 : L'éveil


Quelle sensation étrange ? Sentir ses muscles endoloris, sortir d'une torpeur dont je n'avais aucun souvenir et retrouver ses sens les uns après les autres et tout cela en restant immobile, allongé sur le sol. Ce dernier était très dur et froid et au fur et à mesure que mes sens s'éveillaient, je pus distinguer qu'il était rugueux et irrégulier mais ce qui m'avait marqué le plus était la froideur du sol et du lieu où je me trouvais. C'était comme si aucune personne ne devait se trouver là. J'étais peut-être fou de croire que ce "lieu" aurait pu m'attaquer ou me blesser mais les yeux fermés et que mes autres sens pour me guider, j'étais comme enfermé dans une bulle et l'impression que le monde n'attendait que je sorte pour m'engloutir.
Bien entendu, il ne s'était rien passé, aucun bruit, rien ! Ce fut à ce moment-là que je me rendis compte que j'étais seul.
Après plusieurs minutes, je pus enfin ouvrir les yeux mais je les referma aussitôt lorsque je fus ébloui par la lumière. Mes yeux n'étaient plus habitué à la lumière du monde et il me fallut un bon moment pour pouvoir enfin observer la pièce où je me trouvais. Des lumières artificielles éclairaient le lieu, le sol était en carrelage blanc et les murs, d'un blanc nacré. Je remarqua alors que j'avais été allongé sur une sorte de table en pierre grise qui était raccordé à un écran qui affichait une sorte de logo. Deux cercles concentriques, l'un dont l'intérieur était bleu, le second qui était plus petit, était noir. La pièce assez petite car en une dizaine de pas, j'en avais fait le tour et à mon grand désespoir, il n'y avait aucun moyen de sortir.
Je comprends que vous vous demandiez que fait un homme dans un lieu aussi étrange et je me posais la même question. Je n'avais aucun souvenir de ce qui était antérieur à mon éveil et pourtant comme vous l'avez sûrement compris, j'avais l'impression d'avoir vécu avant ce moment.
Puis lorsque je me rendis compte que mes muscles étaient complètement hors d'état, je me mis à m'étirer longuement pendant un bonne demi-heure avant de m'asseoir sur le sol et de réfléchir. Mais penser à quoi ? Faire des suppositions sur ce qui m'était arrivé avant ne m'aiderait pas à sortir d'ici et puis essayer de se souvenir ne me procurait que des violents mal de crâne.
Je ne saurais dire ce qui m'angoissait le plus dans cette salle, le fait que personne ne soit là et que le silence qui m'entourait me faisait d'autant plus peur car je ne me sentais que plus vulnérable ou bien que je finirais par mourir de faim et soif car je suis piégé dans cette piece close et que connaître cette réalité me plongeait dans la peur.
Je finis donc par me lever et poussé par la curiosité, de toucher à l'écran qui se trouvait près de mon lit de fortune. Le logo disparut et un écran bleu apparut à sa place. Il demandait de rentrer un mot de passe pour pouvoir accéder à "mon écran de paramétrages". Je ne comprenais ce que ce terminal me demandait et sous le coup de la colère, je me mis à frapper le banc de pierre de mon poing droit.
Lorsque je vis mon poing s'écraser contre la pierre, mon regard se porta sur mon poignet droit où il était gravé quelque chose sur ma peau, des chiffres : 253.
Encore un mystère de plus à essayer de comprendre et le fait d'avoir oublié mon passé ne me faisait pas progresser dans ma quête de réponses.
Un peu par idiotie et avec une petite lueur d'espoir, je rentra alors les chiffres 253 sur le clavier numérique du terminal et se fut avec une grande surprise que je découvris que je pouvais maintenant accéder aux données.
L'écran de paramétrage était trop complexe et je me mis à appuyer sur tous les boutons. L'éventualité d'aggraver ma situation en coupant le courant ou faire exploser la pièce ne m'était venu à l'esprit que lorsque l'écran bleu de paramétrage vira au rouge vif.
Je lus avec soulagement le titre de l'écran : "Compte rendu vidéo du sujet 253."
Je mis en marche la première vidéo et l'écran devint noir puis une image de la salle apparut sur le moniteur et une personne, un homme, d'une vingtaine d'années et les cheveux blonds, se tenait devant l'écran et se mit à parler :

" Fin de la première semaine. Le sujet 253 semble réagir positivement au traitement prototype contre la Triorite et ne présente pour le moment aucune séquelle. Si tout se passe comme prévu, la phase 2 pourra être lançé dès la fin de ce mois. Compte rendu terminé. "

Puis l'écran repassa au rouge où je lança le second enregistrement. C'était la même personne qui se trouvait sur la vidéo et il parla à nouveau :

" Début du 3e mois. Le sujet commence à présenter les premiers signes de dégénérescence dû à la maladie. La phase deux est donc en suspens et les autres sujets d'étude semblent au même état. Cependant, la situation reste sous contrôle car 253 semble prometteur, les rejets dûs au traitement sont minimes et à l'heure où je vous parle, les muscles se regénèrent lentement. Fin du compte rendu."

Avant de lancer la dernière vidéo, j'avais compris que le sujet 253, c'était moi et que cet homme m'avait fait subir un traitement contre une maladie appelé Triorite et que j'étais sur la voie de la guérison. Et si j'étais toujours malade, la maladie étant contagieuse, il m'aurait enfermé dans cette pièce...
Je me souviens encore de la peur que j'avais ressenti avant de lancer la 3e vidéo, ce fut d'un doigt tremblant que j'appuya sur la touche lecture.
Toujours le même homme devant l'écran qui fit à nouveau un compte rendu :

" Fin de la première année. La phase deux est terminée mais les conséquences sont désastreuses sur le sujet. La dégénerescence a atteint le cerveau et 253 a perdu la mémoire. On a réussi à restaurer le cerveau mais la thérapie pour recouvrer ses souvenirs sera longue. En ce qui concerne le corps, la maladie est sous contrôle mais elle risque d'attaquer bientôt le coeur. Si la situation nous échappe, ce sera le sixième sujet à trouver la mort..."

A ce moment-là, le scientifique prit une pause pour prendre une profonde inspiration avant de finir son compte-rendu. Il semblait redouter quelque chose ou quelqu'un mais il reprit une nouvelle bouffée d'air et finit sa phrase.

" De toute façon, le sujet 253 ne résisterait pas à de nouveaux traitements, les expériences sont arrêtées pour lui, nous venons de perdre notre sixième cobaye. Nous le garderons en observation pendant une semaine avant de nous en débarasser..."

Ce fut la fin de la transmission et je me laissa tomber sur le sol. Je me souviens encore très bien de ce moment-là, me tenant la tête entre mes mains, j'avais appris une partie de mon histoire.
J'étais une expérience ratée que l'on avait abandonné car mes résultats n'étaient pas concluents.
Mais j'avais compris une autre chose capitale, j'avais échappé à la mort au moins deux fois : à cause de la maladie qui s'attaquait à moi et les scientifiques qui comptaient se "débarasser" de moi.
La colère qui s'était emparée de moi, ma frustration de me sentir si ignorant et même au fond de moi, je savais que je ressentais un peu la déception de n'avoir pas été un cobaye corect, je me souviens de tout avec une précision qui me fait encore maintenant froid dans le dos. Et toutes ses questions qui pesaient sur moi ne faisaient que renforcer mon désespoir.

Je suis resté longtemps, assis sur le sol, à me reprocher tout ce qui m'était arrivé. Puis je me suis mis à me questionner sur ce que j'étais, mon nom, quand je suis né et même à quoi je ressemblais car il n'y avait aucun miroir dans cette pièce close.
C'est à ce moment-là que je suis retombé dans la réalité qui m'entourait. Si je ne faisais rien, je risquerais de mourir assoifé dans ce lieu et comme ce scientifique se trouvait dans cette pièce lors de ses commentaires, il devait bien avoir un moyen de sortir car il n'était pas avec moi.

Je me remis à fouiller chaque recoin de la pièce comme à mon réveil mais je ne découvris rien de plus que lors de ma première fouille. Je retourna vers le lit de pierre et le terminal et je me suis allongé sur le lit comme si être allongé allait m'aider à trouver un solution.

Je me rends compte aujourd'hui que même les actions sans conséquence ont une grande importance sur la suite des évènements car je ne pensais que m'allonger sur le lit allait provoquer ce qui s'était passé.
Un flash mental me cloua sur place, des bribes d'évènements m'ont sauté au visage à une vitesse si fulgurente que j'en avais le vertige. J'avais même songé à fermer les yeux encore une réaction idiote de ma part car fermer les yeux n'allait pas arrêter ce que mon cerveau essayait de reconstituer. Je fis donc un effort pour observer les images qui défilaient dans ma tête : Un homme qui me tatouait 253 sur le poignet, puis l'homme de l'enregistrement qui me regarde, une porte qui s'ouvre, un ordinateur, un logo noir et bleu et enfin une femme...

Tout était trop flou pour distinguer autre chose que ce que je viens de vous décrire et ce flash mémoriel m'avait complètement vidé de mes forces et ce fut sans faire aucun effort que je m'endormis sur le lit de pierre...

Je sais que ce que je raconte peut paraître très étrange même que certains croient que je suis fou. Mais vous vous trompez, et vous n'avez encore rien vu, ça je vous le garantis...

-----------------------------------------------------
Le Vent est mon maître...


Dernière édition par Nashy Lein le Lun 1 Aoû - 11:32 (2011); édité 15 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 13:32 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MacMillan


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2009
Messages: 421
Masculin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon
URL

MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 13:35 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

Hahaha, et bien, soit le bienvenu parmi nous (; ! Je dois admettre que moi et le lettre ça fait 2, mais malgré ça, j'ai tout de même apprécié ce poème, qui n'est ni trop joyeux, ni trop malheureux, il est juste et expose des faits et ça j'aime! (;
-----------------------------------------------------
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype Steam Gamertag XBOX
Sangoku8585
Paladin Écaleur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2010
Messages: 662
Localisation: Vendée (85)
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)
URL

MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 13:46 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

J'ai vraiment apprécié ce poème. J'ai hâte de voir la suite 
-----------------------------------------------------

Test en cours de préparation :
- Assassin's Creed et Batman Arkham Asylum
Revenir en haut
MSN Skype Steam
Nashy Lein


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2011
Messages: 103
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 13:55 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

Nouvelle mise en page et mise à jour du contenu ^^
-----------------------------------------------------
Le Vent est mon maître...
Revenir en haut
Lynka o Maestrim
Correctrice, louve du forum et fille de Jonathan

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2009
Messages: 3 474
Localisation: Stuttgart (Allemagne)
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
URL

MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 15:57 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

J'aime beaucoup tes poèmes. Ils me rappellent vaguement le style de Pierre Bottero :)
-----------------------------------------------------
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Tim
Écaleur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2009
Messages: 3 907
Localisation: Un rêve
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 16:12 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

En effet, poèmes qui se veulent d'une très bonne écriture, mêlant un  rythme lent et agréable avec des images qui ont tout pour nous faire rêver.
Une réussite dont on attend les prochains oeuvres.
-----------------------------------------------------
Revenir en haut
Hurlelune
Écaleur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2010
Messages: 237
Localisation: 75 ou Norse
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien
URL

MessagePosté le: Ven 10 Juin - 05:50 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

Tes poèmes sont très beaux, et sois le bienvenu parmi nous =)
-----------------------------------------------------
Moi, c'est Artal. Il y a les dieux, les idéaux, et Artal !

Ouaip, le pouvoir change souvent de mains, ces temps-ci...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Nashy Lein


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2011
Messages: 103
Masculin

MessagePosté le: Ven 10 Juin - 09:23 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

Merci pour vos messages et nouvelle mise à jour avec deux nouveaux poèmes.
-----------------------------------------------------
Le Vent est mon maître...
Revenir en haut
ZelKing


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2009
Messages: 741
Localisation: essone 91
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Ven 10 Juin - 16:44 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

J'aime bien tes poèmes, mais j'aime pas les poèmes ! C'est un beau compliment.
Ils sont très bien écris.
Revenir en haut
Skype
Sand Wraith
Écaleur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2011
Messages: 322
Localisation: Mandelieu
Masculin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
URL

MessagePosté le: Ven 10 Juin - 19:03 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

L'impératif règne dans "La Force de croire aux autres" ^^ j'ai lu tous les poèmes et j'ai bien aimé. merci de nous les faire partager et j’attends les autres avec impatience


-----------------------------------------------------

Les gens pensent que le temps est tel un fleuve suivant toujours le même cours. Mais moi je l'ai vu face à face et je vous assure : ils se trompent! Le temps est un océan dans une tempête!"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype Steam
Nashy Lein


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2011
Messages: 103
Masculin

MessagePosté le: Sam 11 Juin - 10:26 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

Merci pour vos messages, mise à jour avec apparition d'Eterna, une première fic avec son prologue et le premier chapitre.
-----------------------------------------------------
Le Vent est mon maître...
Revenir en haut
Hurlelune
Écaleur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2010
Messages: 237
Localisation: 75 ou Norse
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien
URL

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 10:09 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

Faudra que tu m'expliques comment tu peux rédiger autant de lignes en très peu de temps ^^ sinon j'ai bien aimé le prologue d'Eterna
-----------------------------------------------------
Moi, c'est Artal. Il y a les dieux, les idéaux, et Artal !

Ouaip, le pouvoir change souvent de mains, ces temps-ci...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Nashy Lein


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2011
Messages: 103
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 16:58 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

Hurlerune : Pour te rassurer, cette fic est au point mort depuis un bon moment, cela veut dire que je ne viens pas de l'écrire. Mais si cela te plaît ainsi qu'à d'autres membres, faites-le moi savoir ! Je la continuerais peut-être.

Pour le moment, j'attends encore quelques avis et je verrais ensuite ^^
-----------------------------------------------------
Le Vent est mon maître...
Revenir en haut
Tim
Écaleur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2009
Messages: 3 907
Localisation: Un rêve
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 17:16 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

J'ai l'impression que poster sur le forum comme ça détruit un peu l'immersion, l'absence de fond blanc, transparent, pour que, tandis que nous lisons, nous naviguons dans un autre monde.

Mais tant pis, il en est ainsi.
-----------------------------------------------------
Revenir en haut
Nashy Lein


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2011
Messages: 103
Masculin

MessagePosté le: Mar 14 Juin - 08:16 (2011)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !! Répondre en citant

Nouvelle mise à jour avec apparition d'une nouvelle fic Projet X.

-a-timburton-a- : Je ne peux pas y faire grand chose malheureusement mais je te remercie d'avoir pris le temps de lire et de ton compliment.
-----------------------------------------------------
Le Vent est mon maître...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:27 (2016)    Sujet du message: Mes oeuvres littéraires !!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le coin FTJ -> La Confrérie Créative Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Frapstesjeux © theme by KinGeek 2008
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com