Index du Forum

Des solutions vidéos, des tests, des previews, des infos et tout ce qui est indispensable aux gamers !
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Test: Phantasmagoria I ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Frapsland -> Frapsraconte !
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tim
Écaleur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2009
Messages: 3 907
Localisation: Un rêve
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 8 Mai - 21:12 (2011)    Sujet du message: Test: Phantasmagoria I Répondre en citant

Phantasmagoria

Editeur : Coktel
Développeur : Sierra
Genre : Aventure
Sortie Française : 1995
  PEGI 16+

« ATTENTION: Ce test contient des éléments visuels qui peuvent heurter la sensibilité de certaines personnes fragiles »
   

Introduction :
1995, les jeux d’aventures prolifèrent en un succès fou sur Pc. LucasArts et Sierra se font tête. Et comment sierra compte-t-il se démarquer ? Avec du réalisme. Oui mes amis, voici les jeux avec séquences filmées avec des acteurs. Alors tout y passe, les sprites, les cinématiques, tout se trouve être filmé.

Mais le jeu n’en souffrira-t-il pas ? Le jeu a-t-il bien vieilli ? Mon avis se trouve, ici…    


On commence sur une bien belle séquence d’introduction pour l’époque. Dan, photographe, en couple avec la jeune et célèbre romancière Adrienne, prend en photo le manoir Carnovasch. Si les décors des pins de la foret sont réels, la maison est entièrement modélisée et c’est dans un tourbillon dans les couloirs que nous découvrons de mystérieux fantômes, pour aboutir à une jeune femme ligotée, vers laquelle se dirige une lame. Mais ceci n’était qu’un rêve et la douce se réveille dans les bras protecteurs de son conjoint.


   

Le jeu débute alors simplement, après un petit déjeuner, Adrienne se met à explorer cette maison fraichement acquise. On remarque alors l’incrustation un poil discrète, de l’actrice sur un décor modélisé sur ordinateur. Qu’à cela ne tienne, car lorsqu’elle interagit avec un meuble, ledit meuble à été filmé avec un décor et l’actrice lorsqu’elle interagissait avec lui. Ce qui, il faut l’avouer, renforce un peu la sensation de liberté et de réalisme du jeu.


La découverte de certains lieux, comme une salle d’anciens objets de tortures, insufflent une atmosphère un peu angoissante.


Adrienne explore donc, pesamment, découvrant des chambres différentes, des lits à baldaquins, aux tentures plus belles les unes que les autres. Aux commodes garnies de maquillage, et aux bijoux poussiéreux mais à l’éclat intact. Adrienne découvre alors que chaque pièce et ses objets appartenaient à une femme de l’ancien propriétaire ; le grand magicien Carno. Et à peine s'allonge-t-elle sur un lit qu’une horde de mains sortent du matelas pour s’attaquer à elle. Dès le chapitre I, qui se veut un chapitre pour poser personnages et décors, se trouve quelques séquences qui souhaitent vous faire frémir. Ce qui pour ma part n’a pas prit tant tout était vieillot, et si simpliste.

 Mais tout ceci n’est que le premier chapitre, et croyez moi que je n’ai pas encore tout dit sur la suite du jeu, et même sur la fin de ce chapitre. Car Adrienne devra déceler les mystérieuses morts des compagnes de Carno, comprendre quelles forces obscures abritent ce manoir, tenter de comprendre le passé de cette famille, trouver quelqu'un pour la croire, et pourtant, tapi dans l’ombre, Le Mal rôde et Dan semble en être sujet. C’est dans cette ambiance fantastique, horreur, et suspens, que se déroulera le jeu, que j’espère, vous jouerez bientôt.


Si le doublage était mieux fait pour cette scène, j’en serais écœuré. Mais on ressent mal la gorge pleine et bloquée.
   

Graphismes :


Adrienne, derrière ce prénom affreux se trouve un personnage fort, aux sentiments chamboulés
    

Si l’incrustation des performances des acteurs, très réussie, se remarque, on doit se plier devant l’excellence des longues séquences vidéos, mais aussi du vivant du jeu devant le nombre d’interactions filmées. Malgré il faut le dire des trucages assez vieillots pour l’époque, qui le sont plus aujourd’hui, le jeu n’en reste pas au visuel et certaines scènes sauront faire ressortir dans votre imagination vous-même subissant le sort de tout ce qui arrive. Ce qui à de quoi vous ficher un bon haut le cœur.

Jouabilité :

   
Votre femme de ménage sait aussi lire les cartes.
   

Si tout le jeu, se permet, d’être joué, à l’aide d’un seul clic. Les énigmes vous demanderont un court instant de réflexion. Car ici point d’énigmes, ce ne seront que des combinaisons logiques d’objets récoltés tout au long de l’aventure. Même si certains se trouvent bien caché, on remerciera la petite aide fournie sous le doux habillage d’un crâne rouge. À noter la présence d'une « auto-censure » pour les âmes sensibles.

Durée de vie :


Toutes les interactions se trouvent être filmées, et renforcent le réalisme
   

Dans sa globalité, le scénario du jeu se faisant excessivement addictif, vous ne verrez pas les heures s’écouler pendant que vous enquêterez aux côtés d’Adrienne. Vous jouerez donc entre 4 et 8 heures de jeux, et plus si vous souhaitez connaitre tous les secrets de la demeure. Certaines révélations se faisant optionnelles.
Bande-son :


Dan semble être bien vite sur les nerfs, jaloux du succès d’Adrienne ? À moins que…
   

Tout au long de l’aventure, le jeu se permet d’introduire de très bons bruitages accordés avec des musiques thèmes qui savent introduire une ambiance tantôt mystérieuse, tantôt horrifique, ou alors sentimentale. Tout cela allié à un doublage français plus que correct, dont on notera la doubleuse de la célèbre icône vidéo ludique : Lara croft. Même si toutefois, quelques bugs sonores viennent perturber l’immersion dans le jeu, ils se font heureusement discret.

Scénario :

De révélations en révélations, l’horreur tapie surgit
   

Si le fil rouge du jeu se veut basique, les péripéties et les scènes (surtout la fin) se veulent assez originales. On baigne dans une ambiance mystérieuse, un poil inquiétante, pour arriver sur de lourds secrets. Adrienne se trouve fort bien jouée, avec un caractère suggéré qui s'approfondit au fil du jeu avec les tensions qui se mêlent entre elle et son conjoint.

Conclusion :
Malgré des graphismes un peu vieillit, et une « horreur » qui ne suscite aucun effroi, Phantasmagoria sait pourtant conserver son scénario attractif. Il se trouve être une expérience vidéoludique réussie et à ne pas manquer, de par un bon jeu d’acteur, un scénario frais (pour le domaine vidéoludique) et de bons graphismes. Le jeu se permet le prestige d’être titré de : Culte, mais aussi d’être dans le classement des meilleurs jeux d’horreur (classé N°1, même si je vois rien de bien effrayant). Et si je terminais en vous disant qu’il est disponible gratuitement et légalement ? Là on sent la douce et cruelle curiosité s’immiscer en vous, alors approchez, venez, entrez…


-----------------------------------------------------
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 8 Mai - 21:12 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ZelKing


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2009
Messages: 741
Localisation: essone 91
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 9 Mai - 21:29 (2011)    Sujet du message: Test: Phantasmagoria I Répondre en citant

Joli ton test, t'as vraiment bien rédigé. Je ne téléchargerai pas, j'aime pas du tout ce type de jeu, je ne comprends pas pourquoi ils mettent de vraies personnes.
Revenir en haut
Skype
Havalon


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2011
Messages: 25
Localisation: Cannes
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 01:21 (2011)    Sujet du message: Test: Phantasmagoria I Répondre en citant

Nickel ton test. J'ai tout lu et ça me donne vraiment envie d'essayer. 


J'ai envie d'en savoir plus d'un point de vue scénario. :D
Revenir en haut
Tim
Écaleur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2009
Messages: 3 907
Localisation: Un rêve
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 20:12 (2011)    Sujet du message: Test: Phantasmagoria I Répondre en citant

Bah... regarde l'introduction.

Je ferai peut être une petite vidéo test, un jour (Qu'est ce qui me prend? Je devais défendre l'écrit ><)
-----------------------------------------------------
Revenir en haut
Havalon


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2011
Messages: 25
Localisation: Cannes
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 20:34 (2011)    Sujet du message: Test: Phantasmagoria I Répondre en citant

Nan mais j'ai lu ton intro, mais je voulais dire par là que j'aimerais bien le finir pour savoir quel est le fin fond de l'histoire. 
Revenir en haut
Tim
Écaleur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2009
Messages: 3 907
Localisation: Un rêve
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 21:00 (2011)    Sujet du message: Test: Phantasmagoria I Répondre en citant

4 heures à perdre, moins avec une solution.

C'est pas grand chose :p
-----------------------------------------------------
Revenir en haut
AizenHaddad


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2011
Messages: 19
Localisation: Dans les Circuits imprimés de ton PC
Masculin Cancer (21juin-23juil) 鷄 Coq
URL

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 12:18 (2011)    Sujet du message: Test: Phantasmagoria I Répondre en citant

Un test vraiment excellent rien à dire franchement tu as très bien expliqué le jeu en plus de ça tu fais des phrases courte, mais c'est compréhensible

Sinon le jeu je l'ai testé, et franchement ça m'a traumatisé. y'a certaine scène où limite j'allais en vomir alors je sais que c'est un jeu, mais là c'est un peu abusé alors j'ai finis le jeu, mais franchement dernière fois que je joue à ce jeu, en tout cas en tant que jeu gore on pourra pas faire mieux
-----------------------------------------------------
Si l'homme construit les routes, la femme traces les chemins
Revenir en haut
Steam
Tim
Écaleur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2009
Messages: 3 907
Localisation: Un rêve
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 19:37 (2011)    Sujet du message: Test: Phantasmagoria I Répondre en citant

Je te remercie.

le jeu est trop vieux pour me faire dégobiller, les trucages se voient, mais c'est avec plaisir que je regarde car c'est très "Kitch".

j'apprécie beaucoup les vieux effets visuels (Haa, que de plaisir quand j'étais môme de croire que dans Jason et les argonautes, c'étaient de vrais squelettes vivant :D, je rêvais d'avoir une armée de squelettes). Mais en fait, le jeu se vaut plutôt être un jeu fantastique, et au scénario accrocheur.

Je ne veux pas que les gens se focalisent sur l'essai des dev' de faire un jeu « d'horreur », c’est avant tout une intrigue fantastique/ suspens.

En somme, un excellent jeu, gratuit!
-----------------------------------------------------
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:19 (2016)    Sujet du message: Test: Phantasmagoria I

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Frapsland -> Frapsraconte ! Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Frapstesjeux © theme by KinGeek 2008
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com